CHANGER LE CINTRE DE SON VTT, CE N’EST PAS SORCIER !

Pour votre sécurité, votre confort, ou juste pour le style, changer votre cintre demeure une étape essentielle et relativement simple à appliquer. Explications.

CHANGER LE CINTRE DE SON VTT, CE N’EST PAS SORCIER !

Peut-être vous trouvez-vous actuellement sur cet article car son titre vous a un brin intrigué·e : “ comment ça, il est possible de changer un cintre ? Mais pourquoi, et comment ? ”, ou bien peut-être êtes-vous ici car il s’agit tout simplement de l’Article (oui, avec un grand A, modestie, quand tu nous tiens !) que vous attendiez pour répondre à toutes vos questions. Toujours est-il que vous êtes au bon endroit, et que changer votre cintre est une manœuvre tout à fait réalisable, et même recommandée ! Et pour cause, l’importance de votre cintre se mesure à l’utilisation que vous en faite : il est en effet probable que vous soyez constamment en appui sur ce dernier lorsque vous pédalez… à moins que vous ne soyez doté·e de l’incroyable faculté à rouler sans les mains ? Dans ce cas, chapeau bas ! Mais parce que le commun des mortel·les ne s’y essaye et ne s’y réussit pas, le cintre est un élément central de votre vélo, et largement sollicité puisqu’il vous permet (en grande partie) de conserver votre équilibre, et d’orienter votre vélo dans la direction que vous souhaitez emprunter. En bref, vous vous reposez sur cette tige horizontale dont la forme peut varier (on vous en parle d’ailleurs juste après), et celle-ci vous soutient : si ce n’est pas de l’amour, ça ! Or, l'amour comme un cintre, ça s'entretient (admirez la transition, s'il vous plaît). Bon, en l'occurrence ici, lorsqu'un cintre est usé, il faut le remplacer, mais vous avez compris l'idée, non ? Ou pas.

POURQUOI ET QUAND DOIS-JE REMPLACER LE CINTRE DE MON VÉLO (DE ROUTE, TOUT TERRAIN, ENDURO, XC, ETC.) ?

Relié à la fourche via la potence suivant différents réglages, le cintre vous permet de trouver et d'adopter votre posture idéale sur votre vélo. Aussi, lorsqu'une douleur survient pendant ou après votre sortie d'entraînement, il est fort probable que le coupable ne soit autre qu'un mauvais ajustement de votre cintre ayant entraîné une posture inconfortable à laquelle vous avez, consciemment ou non, tenté de remédier en compensant via différents muscles, points de pression, etc. Ainsi, une gêne au pédalage constitue la première raison pouvant vous amener à remplacer votre cintre.
Si vous souhaitez gagner en puissance, en aérodynamisme, et être plus performant·e encore, vous pouvez également troquer votre cintre au profit d'un autre avec lequel vous vous sentez plus à l'aise et en confiance.
Par ailleurs, nous vous recommandons de systématiquement changer votre cintre après une chute, et en particulier s'il présente une séquelle apparente. En effet, une fissure ou une déformation peut rapidement se fragiliser davantage, et il ne serait alors pas raisonnable de poursuivre vos sorties vélo sur une monture sur laquelle vous n'êtes plus en sécurité.
Ensuite, un changement de cintre peut se justifier par… un besoin de changement, justement !
Pour finir, la fréquence de remplacement d'un cintre dépend de tous les critères énoncés précédemment, mais également des recommandations de votre fournisseur. À savoir que certains conseillent de changer de cintre tous les ans en fonction de votre fréquence d'usage, de votre pratique, et de votre poids.

COMMENT BIEN CHOISIR LA TAILLE DU CINTRE DE SON VTT ?

Élément central de votre VTT, le cintre est gage de confort et d’un pilotage précis, mais aussi de fiabilité puisqu’il se doit d’être suffisamment robuste pour résister aux aspérités du terrain et aux éventuels chocs.
Concernant le diamètre du cintre, celui-ci peut être de 25,4 mm, de 31,8 mm (la très grande majorité des VTT est équipée de cintres de ce diamètre), ou de 35 mm. La largeur, elle, est la plupart du temps comprise entre 560 mm et 860 mm. À savoir que plus un cintre est large, plus il vous apporte de la maniabilité et de la stabilité ; et que plus il est étroit, plus il est réactif et vecteur d’aérodynamisme. D’ailleurs, nous vous conseillons d’opter pour un cintre dont la largeur vous convienne. Pour ce faire, il vous faut mesurer la largeur de vos épaules, celle-ci vous donnera alors la largeur idéale de votre cintre. Nous tenons toutefois à souligner que cette méthode ne constitue pas une science exacte et qu’il est primordial d’écouter vos ressentis : ils demeurent vos instruments de mesure les plus fiables et précis !

Enfin, il existe différentes formes de cintre :

- Le rise correspond à une rehausse de votre position de conduite. Plus il est important, plus vous serez positionné·e vers l’arrière de votre vélo. Au contraire, plus il est faible, plus vous vous situerez sur l’avant de votre vélo.
- Le backsweep consiste à courber vers vous les extrémités du cintre afin de vous assurer davantage de confort via un alignement poignet/main optimal et plus naturel.
- Souvent couplé au backsweep, l’upsweep vient courber le cintre vers le haut, là encore pour une question d’ergonomie et de confort.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à jeter un œil à notre article comment bien choisir son guidon/cintre de vélo ?

QUEL EST LE MEILLEUR CINTRE QUE JE PUISSE CHOISIR POUR MON VTT ? ALUMINIUM OU CARBONE ?

La plupart des cintres sont fabriqués en aluminium ou en carbone. Tandis que le premier est peu onéreux, rigide, et particulièrement résistant aux chutes, le second est plus cher, léger, et filtre davantage les vibrations. Aussi, ces deux matériaux offrant chacun des avantages intéressants, il n'appartient qu'à vous de choisir celui qui vous convient le mieux et qui vous semble le plus approprié pour remplir vos objectifs. Par ailleurs, vous pouvez aussi trouver des cintres en scandium ou en titane.

Découvrez notre large offre de cintres, juste ici !

COMMENT REMPLACER ET EFFECTUER LE MONTAGE D’UN CINTRE/GUIDON SUR MON VÉLO ?

Avant toute chose, nous vous recommandons de veiller à ce que votre nouveau cintre possède le même diamètre que celui que vous vous apprêtez à remplacer, et ce, afin qu’il puisse parfaitement s’ajuster à votre potence.

1/ ENLEVER LES POIGNÉES DU CINTRE

Pour commencer, retirez les poignées du cintre en les faisant glisser. Si celles-ci résistent (ce qui est fort probable), insérez un tournevis entre la poignée et le guidon, et utilisez un lubrifiant afin de les extraire plus facilement. Toutefois, si cela ne fonctionne pas, vous pouvez user d’une soufflette compresseur, d’une seringue remplie d’eau à injecter entre la poignée et le guidon, ou encore découper directement vos poignées au cas où vous comptiez de toute façon en changer.
Sachez tout de même que, pour être démontées, certaines poignées nécessitent qu’on retire au préalable les bagues servant à les fixer.

2/ DÉNUDER LE GUIDON

Leviers de freins, manettes de vitesses, compteur, etc. : retirez tous les accessoires qui équipent votre guidon !

3/ EXTRAIRE LE GUIDON DE LA POTENCE

Si la potence est dotée d’un capot de protection, retirez les vis servant à le fermer afin de retirer votre guidon. Au contraire, si elle n’en est pas équipée, desserrez la vis et faites tout simplement coulisser le guidon. Si vous n’aviez pas retiré les leviers de freins du guidon au préalable, c’est le moment d’y procéder !

4/ INSTALLATION DU NOUVEAU CINTRE

Pour mettre en place votre nouveau guidon, effectuez les étapes inverses que vous venez de réaliser. Autrement dit, si votre potence est dotée d’un capot, replacez le guidon, le capot, et les vis. Et si votre potence n’est pas équipée d’un capot, faites coulisser le guidon sur un côté, repositionnez les leviers de frein, et resserrez la vis centrale. Pour finir, n’oubliez pas de remettre en place tous les accessoires équipant votre cintre.

5/ RÉGLAGES DU CINTRE

Il est désormais temps d’ajuster votre potence en réglant son inclinaison afin de vous assurer une posture de pilotage confortable et efficace. Ah oui, et la potence doit se trouver au milieu du guidon !

6/ REMONTEZ LES POIGNÉES

Après les avoir bien nettoyées, repositionnez les poignées sur votre guidon.

Et voilà, après avoir contrôlé une dernière fois les serrages effectués, vous êtes maintenant prêt·e à prendre la route… ou devrait-on plutôt dire, les chemins !

Parce que parfois, une image est plus parlante : apprenez à changer le cintre votre VTT en vidéo.

COMMENT REMONTER/RELEVER LE GUIDON DE MON VÉLO ?

Saviez-vous que l’inclinaison de votre potence influait votre position de conduite ? Maintenant, oui ! Plus elle est faible, plus elle vous assure une posture aérodynamique, et plus elle est importante, plus votre confort de pilotage est grand.
Par ailleurs, vous pouvez également abaisser ou remonter votre guidon. Pour ce faire, retirez le cintre à l’aide d’une clé Allen, comme expliqué précédemment, et placez une entretoise à la hauteur désirée, 5, 10, ou 20 mm. Enfin, replacez le cintre et les éléments qui l’accompagnent.

Alors, vous voyez, remplacer le cintre de votre VTT, ce n’est pas si sorcier ! Il vous suffit simplement de vous doter d’un équipement minimal, d’un peu de patience, et de trouver le coup de main nécessaire à la manœuvre ! Et même s’il est vrai que l’on n’apprécie jamais mieux les choses que lorsqu’on les réalise soi-même, il n’empêche qu’il faut aussi savoir demander de l’aide lorsque nous en avons besoin. Aussi, si le changement de votre cintre n’est pas aussi simple à effectuer que vous le pensiez, pas de panique : un·e professionnel·e se fera un réel plaisir de vous prêter main forte :) !

CHANGER LE CINTRE DE SON VTT, CE N’EST PAS SORCIER !

MANON

Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse* élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra* en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves