TIPS POUR ENTRETENIR LA FOURCHE DE VOTRE VTT

Vous ne vous en étiez peut-être encore jamais soucié jusqu’à présent, et pourtant, la fourche est un élément essentiel au bon fonctionnement de votre vélo puisqu’elle maintient votre roue avant et vous permet d’orienter votre VTT dans la direction que vous souhaitez prendre ; et ça, ce n’est quand même pas rien, pas vrai ?

TIPS POUR ENTRETENIR LA FOURCHE DE VOTRE VTT

Parce qu’elle fait partie des pièces qui composent le châssis de votre VTT, il est aisé d’imaginer combien la fourche est importante, sinon essentielle, au bon fonctionnement de votre monture. Reliée au tube de direction, au cintre, et à la potence, elle constitue également la partie sur laquelle la roue avant vient se fixer : eh oui, rien que ça ! Elle vous assure ainsi un pilotage sécuritaire et confortable… du moins lorsqu'elle est en bon état, et correctement entretenue !
Mais attendez un peu avant de prendre la poudre d’escampette : le secret de conservation de sa structure ne tient pas à grand-chose, sinon à un peu de rigueur, de bon sens, et de vigilance de votre part. En somme, rien de bien compliqué, n’est-ce pas ? Dans cet article, nous vous donnons donc toutes les clés pour apprendre à entretenir la fourche de votre VTT, et vous délivrons également des informations capitales, comme les raisons pour lesquelles cet entretien est nécessaire, ainsi que la fréquence à laquelle il doit être effectué. Go !

POURQUOI EST-IL IMPORTANT D’EFFECTUER L’ENTRETIEN DE LA FOURCHE DE VOTRE VTT ?

L'irrégularité du terrain étant un paramètre propre à la pratique du VTT, on comprend ainsi pourquoi un élément constamment sous contrainte tel que la fourche se doit de recevoir un soin tout particulier. Il faut dire que rouler dans des ornières, se faufiler entre des racines, ou encore descendre à pleine vitesse un chemin parsemé d’embûches, glissant à souhait, et déformé par les bosses et les creux n'est pas de tout repos… pour vous comme pour votre VTT ! Or, si vous souhaitez partager avec lui encore quelques belles années de découverte et d'exploration, il vous faut mettre un point d'honneur à bichonner votre fidèle destrier.

Par ailleurs, vous n’êtes peut-être pas sans savoir que la légèreté propre à la fourche en fait un composant délicat à entretenir dans la durée ; il vous faudra donc la manipuler avec le plus grand soin… Mais bon, étant donné que vous aimez très fort votre VTT, cela ne devrait pas être bien compliqué !
Bref, procrastiner quant à l’entretien de sa fourche ne constitue pas la meilleure idée du siècle puisqu’à cela résulte inévitablement une usure prématurée : pas idéal pour assurer votre sécurité, en somme ! Enfin, lésiner sur l’entretien de votre fourche vous conduira nécessairement à en changer plus tôt que prévu… un achat conséquent dont vous vous seriez certainement passé·e en faisant davantage preuve de vigilance. Rassurez-vous toutefois et essuyez donc cette petite larmichette qu’on ne saurait (presque) deviner au coin de votre œil : l'ensemble de ce scénario est bien entendu fictif, votre fourche n'est pas encore usée, et il n’est jamais trop tard pour commencer à l’entretenir !

À QUELLE FRÉQUENCE FAUT-IL ENTRETENIR LA FOURCHE D’UN VTT ?

Vous vous en doutez probablement, et si ce n’est pas le cas, la réponse à cette question ne vous étonnera pas : la fréquence d’entretien de votre fourche dépend en grande partie de l’utilisation que vous en faites, de votre fréquence d’usage. Et pour cause, la fourche d’un VTT utilisé pour se balader sur des sentiers aménagés ne subira pas les mêmes contraintes et une usure identique à celle d’un VTT avec lequel on roule dans la caillasse et avec lequel on s’adonne à des descentes un brin périlleuses.
Ainsi, les fabricants conseillent aux vététistes de contrôler et de remplacer les joints de leur fourche toutes les 50 à 100 heures d’entraînement. Il est également important de veiller à entretenir votre VTT régulièrement :

- Avant chaque sortie : Si vous n’avez pas utilisé votre VTT pendant une longue période, nous vous recommandons de contrôler la propreté, l'état, ainsi que la lubrification de vos plongeurs. En effet, il est possible que de la poussière se soit infiltrée dans le système de suspension, un phénomène venant user prématurément les joints.

- Ou après chaque sortie : Si vous utilisez votre vélo régulièrement, nous vous recommandons de nettoyer la fourche de votre VTT après chaque sortie. En effet, conserver l’état de propreté de votre fourche est primordial si vous souhaitez éviter que de la boue, du sable, ou encore de poussière ne s’infiltrent dans le système de suspension.

- Toutes les 40 heures : Soit environ toutes les 20 sorties (à raison de sessions de VTT durant en moyenne 2 heures), nous vous conseillons de (faire) vidanger l'huile de la cartouche hydraulique, ainsi que de (faire) remplacer les joints racleurs.

- Toutes les 100 heures : Soit environ toutes les 50 sorties (à raison de sessions de VTT durant en moyenne 2 heures), il est recommandé de (faire) vidanger et de (faire) remplacer le kit joint complet.

TIPS POUR ENTRETENIR LA FOURCHE DE VOTRE VTT

QUEL LUBRIFIANT UTILISER POUR RÉALISER L’ENTRETIEN DE LA FOURCHE D’UN VTT ? HUILE, GRAISSE ?

En matière de lubrification, l’huile ou la graisse (toute référence à un monument cinématographique est ici fortuite, et si vous n’avez pas saisi cette dernière, s’il vous plaît, ne nous en faites pas part : cela signifie que notre grand âge est à découvert !), c’est un peu du pareil au même ! Mais nous devons néanmoins avouer que l’huile de téflon reste un choix extrêmement plébiscité pour lubrifier les pièces de votre VTT qui nécessitent d’être graissées, à l’image de votre chaîne, et en l’occurrence ici, de votre fourche. L’occasion est d’ailleurs propice pour vous conseiller de penser à bien dégraisser et nettoyer vos joints, avant de les lubrifier : on vous en parle plus en détails juste après !

Découvrir notre huile de téflon

COMMENT ENTRETENIR UNE FOURCHE DE VTT ?

Entretenir une fourche de VTT, ce n’est pas sorcier, cela requiert simplement un peu de connaissances et nécessite aussi que vous vous fassiez un peu la main sur cette manipulation que vous êtes tout à fait capable de réaliser. À travers quatre étapes détaillées, nous vous expliquons de quelle manière procéder.

1/ DÉMONTER LA FOURCHE

Bien évidemment, il ne vous sera (heureusement) pas utile de démonter votre fourche avant et/ou après chaque sortie. Le démontage de la fourche permet en effet un nettoyage plus poussé, tel que la vidange, et doit survenir idéalement toutes les 100 heures d’entraînement environ.
Tout d’abord, dévissez (dans le sens contraire des aiguilles d’une montre) le capot du jeu de direction à l’aide d'une clé Allen appropriée, et nettoyez ce dernier. Ensuite, placez votre vélo sur un pied d’atelier ou bien positionnez-le à l’envers, sur la selle. Vous pouvez maintenant desserrer les attaches de serrage rapide de votre roue, extraire son axe, et la retirer de la fourche. À présent, désolidarisez l’étrier de frein de la fourche, et dévissez les vis de la potence. Enfin, retirez la potence du pivot de fourche (en prenant soin de conserver les éléments du jeu de direction : les entretoises, le capuchon du jeu de direction, et le roulement à billes), et ôtez la fourche qui, n’étant plus retenue à la potence, descend normalement toute seule.
Nous vous recommandons de placer tous les éléments du jeu de direction retirés dans une petite boîte afin d’éviter de les perdre.

2/ NETTOYER ET LUBRIFIER LES JOINTS SPIS

Le saviez-vous ? Les joints spis assurent l’étanchéité de votre fourche. Ainsi, il est primordial de les maintenir en parfait état de propreté, à l’image des plongeurs. Pour ce faire, rien de plus facile : passez un rapide coup de chiffon autour des joints et des plongeurs après chacune de vos sorties. Pour finir, n’oubliez pas de lubrifier les joints à l’aide de l’huile de téflon et d’essuyer le surplus d’huile. Et voilà, le tour est joué !

3/ NETTOYER ET LUBRIFIER LES JOINTS MOUSSES

Certaines fourches disposant de joints mousses (situés en dessous des joints spis, aussi dits racleurs), il est essentiel de les nettoyer, eux aussi. Pour cela, il vous suffit de soulever les joints spis, puis les joints mousses, afin de les nettoyer avec un chiffon propre. Lubrifiez ensuite les joints mousses avec de l’huile de téflon, et replacez tous les éléments comme ils étaient initialement positionnés. Nous nous permettons toutefois de vous avertir que cette étape reste délicate et requiert un soin tout particulier, notamment lorsqu’il s’agit de veiller à ne pas rayer les plongeurs quand vous soulevez les joints spis. 

4/ VIDANGER LA FOURCHE ET CHANGER LES JOINTS SPIS

Pour vidanger la fourche de votre VTT, il vous faudra au préalable démonter celle-ci, comme expliqué dans la première étape.
La vidange de la fourche consiste à remplacer l’huile, une étape qu’il est important de mettre en œuvre environ toutes les 100 heures d’utilisation. Aussi, après avoir démonté votre fourche, nettoyez toutes les pièces qui la composent : couronne, fourreaux, plongeurs, pivots, etc. Vérifiez ensuite l’état d’usure de tous ces éléments, et en particulier des plongeurs et des bagues de guidage. Enfin, changez l’huile de laminage/de fonctionnement et l’huile de lubrification. En effet, l’huile de fonctionnement perdant ses qualités hydrauliques au fil du temps, il est essentiel de la remplacer en veillant à respecter les intervalles horaires conseillés si vous souhaitez assurer à votre VTT fonctionnement et longévité. Pour terminer, une fois la vidange réalisée, et le montage de votre fourche effectué, pensez à lubrifier les plongeurs et les joints spis.
À noter que les joints spis tolèrent parfois mal d’être démontés puis remontés, et que les changer peut être judicieux afin d'éviter que ces derniers ne fuient après quelques sorties.

Et pour mettre des images sur des mots, voici comment réaliser l’entretien d’une fourche hydraulique.

QUELQUES CONSEILS POUR PRÉSERVER LA FOURCHE DE VOTRE VTT

Si le jet haute pression peut sembler un moyen simple, rapide, et efficace pour nettoyer votre VTT après une sortie, sachez que vous ne pouvez pas l’utiliser sur toutes les parties de votre vélo. En effet, si vous pouvez user du jet haute pression pour laver le cadre de votre VTT, ne vous avisez cependant pas d’asperger la fourche de votre vélo avec ce dernier. Et pour cause, la puissance du jet peut amener l’eau à pénétrer à l’intérieur de la fourche et à altérer cette pièce fragile. Aussi, si vous souhaitez pimper votre fourche, nous vous recommandons l’utilisation d’un bon vieux chiffon humide et/ou d’un nettoyant spécialement conçu pour la faire briller !

L’entretien de votre fourche n’a désormais plus aucun mystère pour vous. À vous de choisir si vous souhaitez et vous sentez suffisamment confiant·e pour réaliser vous-même les manipulations décrites ci-dessus, ou si vous préférez confier ces soins à un·e expert·e en magasin. Quel que soit votre choix, vous savez maintenant ce qui attend la fourche de votre VTT, ce qui constitue déjà une bonne chose, puisque vous ne pouviez peut-être pas en dire autant avant la lecture de cet article ;) !

Besoin d’un coup de pouce ? Effectuez l’entretien de la fourche de votre VTT dans l’atelier DECATHLON le plus proche de chez vous.

TIPS POUR ENTRETENIR LA FOURCHE DE VOTRE VTT

MANON

Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse* élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra* en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves

Ces conseils peuvent vous intéresser :