RÉPARER UN PNEU TUBELESS DE VTT

Si le pneu tubless fait autant d’heureux·euses, c’est parce que sa fiabilité n’est plus à prouver ! Alors quand l’impensable survient et que l’on découvre que ce dernier n’est finalement pas increvable, il convient de nous rassurer quant à la marche à suivre : soufflons, ce dernier est réparable.

RÉPARER UN PNEU TUBELESS DE VTT

Le succès des pneus VTT tubeless ne doit rien au hasard. En effet, l’utilisation d’un vélo tout terrain induit nécessairement que vous rencontriez de nombreux obstacles sur votre chemin, et par conséquent, que le risque de crevaison soit accru. Aussi, les pneus tubeless s’imposent ici comme étant une solution toute trouvée et surtout bien pratique : inutile de nous arrêter toutes les dix minutes pour changer la chambre à air située sous notre pneu, avec un pneu tubeless, pas de chambre à air, et en prime, un liquide préventif bien sympathique qui se charge de réparer les petites perforations sans qu’on n’ait besoin de lui demander quoi que ce soit… Si ce n’est pas royal, ça ! Mais parce que personne n’est parfait, il arrive parfois qu’un pneu tubeless crève malgré sa mousse anti-crevaison. Si tel est le cas, ne crions pas à la trahison, il est normal que cela survienne, même avec ce type de pneu que l’on pensait pourtant infaillible.
Si vous lisez actuellement ces lignes, cela signifie peut-être que l’un des pneus tubeless de votre VTT vient de se perforer, et si vous étiez désemparé·e, rassurez-vous : réparer un pneu tubeless, c’est possible… Et en plus de vous annoncer cette bonne nouvelle, on vous montre même comment procéder !

AVANTAGES ET MONTAGE D'UN PNEU TUBELESS

Un pneu VTT tubeless, c’est la garantie d’un confort de pilotage et d’un grip au top : de quoi apprécier votre escapade à 1 000 % ! Alors évidemment, quand on parle d’une résistance optimisée face aux crevaisons (vous savez, ces vilaines trouble-fêtes qui s’invitent sans même avoir été conviées), les yeux des passionné·es s’écarquillent et leur intérêt grandit, il ne peut s’agir que d’un rêve éveillé. Celui qu'il faut remercier, c'est le liquide préventif qui occupe votre pneu. Ce liquide un brin magique se charge de réparer et de combler les petites perforations qui jonchent votre pneu au fil des sorties d'entraînement. Bref, à croire qu'il a tout pour lui, ce pneu tubeless ! Et s'il n'y avait que ça. Pour ne rien gâcher, un pneu tubeless est aussi facile à monter…
Pour ce faire, commencez par démonter votre roue, retirez le pneu de la jante, puis dégraissez cette dernière. Une fois la jante sèche, il vous faut appliquer un fond de jante sur les trous des rayons et sur le trou de la valve pour assurer l'étanchéité. N'oubliez pas de percer un trou pour faire passer la valve à l'endroit prévu à cet effet, puis installez votre valve tubeless. Avec soin, minutie, et patience, installez le pneu dans la jante (après avoir lubrifié celle-ci) et contrôlez le résultat : le pneu doit être positionné de façon uniforme sur les deux côtés de la jante. Gonflez maintenant votre pneu au maximum autorisé (en suivant les recommandations du fabricant inscrites sur le pneu), et laissez l'air s'échapper avant de retirer le noyau de la valve. Ensuite, dans le noyau de la valve, versez le liquide anti-crevaison, puis gonflez à nouveau votre pneu au maximum autorisé. Pour finir, patientez quelques heures, le temps que votre pneu tubeless prenne forme. Et voilà !

Parce qu’en images, c’est parfois plus facile, on vous montre comment monter un pneu tubeless.

POURQUOI MON PNEU TUBELESS SE DÉGONFLE-T-IL ?

Ne criez pas à l’arnaque : oui, un pneu tubeless qui crève ou qui se dégonfle, ça peut arriver, et si cela survient, la première étape consiste à savoir d'où provient la crevaison en question. Pour cela, rapprochez votre oreille du pneu, écoutez, et tentez tout simplement de localiser la fuite d'air. Si cette méthode ne fonctionne pas, essayez de repérer une trace de liquide préventif sur le pneu. Vous n'avez désormais plus qu'à retirer la source de la crevaison (épine, verre, pointe, etc.) en faisant attention à vos mains.
Aussi pratique et efficace soit le liquide préventif, il n'en demeure pas moins qu'il faille régulièrement vérifier sa présence et son aspect, sans quoi il perdra ses capacités anti-crevaison. Pour vous assurer de la présence de liquide anti-crevaison dans votre pneu, secouez simplement la roue pour entendre le produit se déplacer. Si vous n'entendez rien, cela signifie que le pneu est vide, et il vous faudra alors le recharger en liquide préventif en passant soit directement par la valve, ou bien par l'un des flancs du pneu. Par ailleurs, nous vous conseillons de recharger votre pneu en liquide préventif tous les six mois afin d'assurer son bon fonctionnement et sa longévité. À savoir que les doses de mousse anti-crevaison varient selon la taille et le modèle du pneu, et même selon les produits utilisés. Dans tous les cas, vous trouverez les indications à suivre sur la fiche produit du pneu en question ou bien sur celle du liquide anti-crevaison pour lequel vous avez opté.

COMMENT RÉPARER UNE CREVAISON SUR UN PNEU TUBELESS DE VTT (OU DE VÉLO DE ROUTE, D'AILLEURS) ?

Lorsqu'une grosse perforation survient, le liquide préventif ne parvient pas toujours à combler l'orifice. C'est alors à vous d'intervenir à travers deux manipulations au choix : soit en utilisant une mèche tubeless, soit en installant une chambre à air (et en utilisant une rustine si l'entaille est trop importante).

RÉPARER UN PNEU TUBELESS À L'AIDE D'UN KIT DE RÉPARATION AVEC MÈCHE

Léger, rapide, et permettant de rester en montage tubeless, le kit de réparation avec mèche présente de nombreux avantages. Il est cependant important de préciser que réparer un pneu tubeless à l'aide d'un kit de réparation avec mèche n'est pas toujours possible, notamment lorsque l'entaille qui perce le pneu est trop longue.

Tout d'abord, les kits de réparation ne sont pas tous constitués de la même manière, mais dans la majorité d'entre eux, vous trouverez ceci :

- des mèches,
- une lime,
- un tube de colle,
- un outil pour retirer l'objet ayant endommagé le pneu,
- et un porte-mèche pour insérer la mèche dans le pneu.

Pour commencer, comme expliqué précédemment, il vous faut d'abord localiser l'origine de la crevaison en écoutant d'où le flux d'air s'échappe ou en tentant de repérer une trace de liquide préventif sur le pneu. Une fois le trou identifié, retirez (si elle est toujours là), la cause de la crevaison (épine, verre, etc.).
Ensuite, dans votre kit de réparation, emparez-vous de l'outil conçu pour élargir le trou, puis limez l'entaille afin de nettoyer sa surface et d'en augmenter l'adhérence. Enduisez la mèche de colle et entrez-la jusqu'à la moitié à l'aide de l’outil d’insertion (contenant la mèche), là où la crevaison a eu lieu. Retirez ensuite l'outil d'insertion, la mèche doit alors rester en place dans le pneu ; deux bras de mèches apparaissent hors du pneu. S'il n'est pas indispensable de les couper immédiatement, vous pouvez néanmoins le faire pour obtenir une réparation plus propre. Pour finir, sans attendre que la colle ne sèche, regonflez votre pneu à l'aide d'une mini-pompe ou d'une cartouche de CO2.

Pour visualiser la réparation d’un pneu tubeless, c’est par là !

RÉPARER UN PNEU TUBELESS DE VTT (OU DE VÉLO DE ROUTE) AVEC UNE CHAMBRE À AIR

Si l'entaille est trop importante pour être réparée à l'aide d'une mèche, vous pouvez alors utiliser une chambre à air et ainsi repartir sur une configuration tubetype, et plus tubeless. Bien sûr, cette opération vous demandera davantage de temps qu'une réparation avec mèche, et nécessite également que vous emportiez avec vous une chambre à air ; mais elle offre néanmoins une solution de repli plus qu'intéressante puisqu'elle fonctionne dans tous les cas de crevaison, et ce, même si vous ne parvenez pas à situer la crevaison. Bref, une chambre à air peut vous permettre de rentrer chez vous, et ça, c'est déjà beaucoup !
Aussi, pour réparer un pneu tubeless de VTT avec une chambre à air, vous aurez besoin :

- d'une chambre à air,
- d'une rustine (ou d'un morceau de plastique souple),
- d'un démonte-pneu,
- et d'une mini-pompe (ou d'une cartouche de CO2 ainsi qu'un percuteur).

Avant toute chose, nous vous recommandons de démonter votre roue. Une fois la roue sortie de son emplacement, sortez l'une des tringles de pneu de la jante en vous aidant d'un démonte-pneu, puis retirez la valve tubeless de la jante, en prenant soin de l'emporter avec vous afin de ne pas polluer l’endroit dans lequel vous vous trouvez. Essayez ensuite de localiser l'objet qui est à l'origine de la crevaison (épine, vis, verre, etc.) et de le retirer afin d'éviter que ce dernier ne vienne percer la chambre à air. Si la taille de l'entaille est trop importante, nous vous conseillons de coller une rustine ou de positionner un morceau de plastique souple sur la crevaison, à l'intérieur du pneu, afin d'éviter que la chambre à air ne soit exposée au sol lorsque vous roulez.
Il ne vous reste plus qu'à monter la chambre à air. Pour ce faire, gonflez-la légèrement afin de l'aider à prendre forme. Insérez-la ensuite dans le pneu en veillant à positionner la valve dans l'orifice prévu à cet effet, et placez le pneu dans la jante, en terminant par l'endroit où se trouve la valve. La prochaine étape consiste à contrôler la chambre à air : elle ne doit pas se trouver entre le pneu et la jante au risque de percer. Enfin, vous n'avez plus qu'à gonfler votre chambre à air avec votre pompe, et à remonter votre roue.

Installez votre chambre à air plus facilement grâce à notre vidéo explicative.

COMMENT FAIRE POUR GONFLER UN PNEU TUBELESS ?

Comme vous l'avez certainement compris, l'avantage principal d'un pneu tubeless réside dans le fait que les perforations et entailles légères sont rapidement colmatées par le liquide préventif. Aussi pratique et ingénieuse soit cette invention, elle ne nous exempte cependant pas d'ajouter régulièrement un peu de pression à vos pneus en suivant scrupuleusement les recommandations du fabricant. Nous vous conseillons d'ailleurs de vérifier la pression de vos pneus avant chaque sortie, et de les gonfler si besoin histoire de vous assurer une escapade sereine et confortable.
Pour gonfler vos pneus, deux solutions s'offrent à vous : une pompe ou une cartouche de CO2 à utiliser avec un percuteur.
La première, tout d'abord, est à la fois simple d'utilisation et extrêmement fiable. Il convient cependant d'opter pour une mini-pompe adaptée à votre pratique. En effet, contrairement aux pneus de cyclisme sur route auxquels une mini-pompe haute pression se prête tout à fait, des pneus de VTT requièrent l'utilisation d'une pompe haut volume/basse pression.
La cartouche de CO2, quant à elle, est une solution de gonflage à la fois rapide et compacte. Celle-ci fonctionne avec un percuteur de CO2, accessoire permettant de stopper instantanément l’injection de CO2 dans la valve, et ainsi d'utiliser seulement la quantité de CO2 nécessaire.

Découvrez comment régler la pression des pneus de votre VTT en vidéo.

PEUT-ON UTILISER UNE BOMBE ANTI-CREVAISON SUR UN PNEU TUBELESS ?

Et pourquoi pas ? Il faut dire que cette mousse, conditionnée sous forme de bombe, se révèle à la fois utile et pratique ; il serait donc dommage de s'en priver ! Il est toutefois important de préciser que la bombe anti-crevaison ne permet de combler que les petites perforations causant la plupart du temps des crevaisons lentes.

Jetez un œil à notre offre de bombes anti-crevaison.

La réparation d'un pneu tubeless de VTT est désormais aussi claire qu’elle peut l’être pour vous (du moins, nous l’espérons). S'il s'agit de votre première manipulation, faites-vous confiance et suivez scrupuleusement les étapes citées dans cet article. À savoir que pour traiter une crevaison lente, la bombe anti-crevaison semble être la meilleure alternative, qu'une petite entaille se colmate à l'aide d'un kit de réparation avec mèche, et qu'une coupure plus importante requiert certainement que vous installiez une chambre à air sous votre pneu. Enfin, veillez à bien contrôler la pression de vos pneus avant chaque sortie en vous référant aux recommandations données par leur fabricant, mais également à prendre soin de votre VTT après chaque entraînement, ou encore à bien régler votre fidèle destrier. Promis, ce n'est vraiment pas la mer à boire, et il se pourrait même que vous y preniez goût !

Êtes-vous certain·e que votre VTT soit bien à votre taille ? Rendez-vous ici pour apprendre à régler votre position en VTT !

RÉPARER UN PNEU TUBELESS DE VTT

MANON

Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse* élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra* en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves

Ces conseils peuvent vous intéresser :