Quand changer ses chaussures de running ?

Il y a souvent deux types de coureur.ses sur les bords de route : celles et ceux qui usent leurs chaussures jusqu'au bout, et celles et ceux qui en changent comme de t-shirt. Alors quand changer ses chaussures de running ? La vérité se trouve quelque part entre ces deux équipes, on vous dit tout.

Quand changer ses chaussures de running ?

Quand on trouve chaussure à son pied, difficile ensuite de s'en séparer ! Un bon entretien améliore considérablement la longévité de vos baskets, mais une usure trop importante de la semelle peut entrainer des tensions et des douleurs lorsque vous courrez. Nous avons réuni ici tout ce qu'il faut savoir sur la durée de vie et l'usure de vos chaussures de course à pied pour courir confortablement et longtemps.

1. Les facteurs qui influencent la durée de vie et l'usure de vos chaussures de running

Pour une même paire de chaussures et à kilométrage égal, de nombreux facteurs influencent leur durée de vie. Entre deux coureur.ses qui effectuent un entrainement similaire, voici tous les critères d'usure qui entrent en jeu :

➡️ LE POIDS DU.DE LA COUREUR.SE

La charge effectuée sur la semelle d'une chaussure de running est de 5 à 8 fois le poids du.de la coureur.se. Le calcul est rapide, entre deux personnes la charge encaissée peut différer de quelques centaines de kilos. Plus il y a de poids sur votre semelle, plus elle va se tasser rapidement et perdre son amorti.

➡️ LE TYPE DE CHAUSSURE

Le choix de la chaussure entre aussi en jeu :

- une chaussure d'entrainement avec beaucoup d'amorti et une semelle dense (beaucoup de matière) va durer plus longtemps.
- une chaussure de course plus légère avec moins de matière ou une matière moins dense va s'abîmer plus rapidement.

Le prix n'a pas d'influence sur le type de chaussure, c'est la quantité et la densité de la matière dans la semelle qui définit l'usure.

➡️ LA DURÉE DES SORTIES

À kilométrage égal, si vous effectuez une sortie de 3h d'affilée, vos chaussures vont s'abîmer plus rapidement qu'en faisant trois sorties de 1 h. Le tassement de la mousse sur une durée prolongée détériore sa capacité à récupérer sa densité une fois au repos.

➡️ LA FRÉQUENCE DES SORTIES

Toujours basé sur le même nombre de kilomètres, la fréquence de vos sorties joue sur le tassement de la semelle. Plus les sorties sont rapprochées, moins la semelle est en mesure de retrouver sa forme initiale entre temps.

➡️ LA FOULÉE DU.DE LA COUREUR.SE

Chaque coureur.se a une foulée différente : certain.es abiment le talon plus rapidement, d'autres l'avant de la chaussure, etc. De manière générale, les chaussures de course à pied s'abiment plus rapidement si le.la coureur.se a une foulée verticale (oscillation verticale importante) qu'une foulée économique et rasante.

Note : l'oscillation verticale correspond à la distance parcourue sur l'axe vertical par votre centre de gravité à chaque foulée. Plus l'oscillation est importante, plus la charge encaissée par vos semelles est importante, et entraîne l'usure de l'amorti (tassement de la semelle).

➡️ L'ÂGE DES CHAUSSURES DE COURSE

Les matériaux des chaussures de course se détériorent au fil des années, et ceux sans même les utiliser. Des chaussures neuves ou en bon état que vous laissez au placard n'auront plus les mêmes capacités de résistance et la même qualité d'amorti qu'une paire de chaussures similaire fraichement achetée.

➡️ L'ENTRETIEN DES CHAUSSURES DE RUNNING

L'entretien influence significativement la durée de vie des chaussures de running : nous vous conseillons de ne pas utiliser de lave-linge et sèche-linge. Préfèrez un lavage à la main régulier et un bon rinçage lorsque c'est nécessaire. Ensuite, évitez le séchage en plein soleil ou proche d'une source de chaleur qui va abîmer vos chaussures prématurément.

Quand changer ses chaussures de running ?

LES ACTIVITÉS ANNEXES

Si vous utilisez vos chaussures de course à pied pour pratiquer d'autres sports ou au quotidien, elles seront usées plus rapidement. La fréquence et la durée d'activité étant importante, même si la chaussure semble en bon état, le tassement de la semelle vous forcera à changer vos chaussures.

Quand changer ses chaussures de running ?

2. Comment savoir si mes chaussures sont usées ?

En apparence vos chaussures paraissent dans un bon état ? Ce n'est pas suffisant pour juger l'usure générale. Il y a plusieurs indicateurs, mis à part d'éventuels trous ou un mesh abimé, pour savoir quand il est nécessaire de changer vos chaussures :

1. L'état visuel de la semelle : une usure anormale sur certaines parties et une semelle devenue lisse avec le temps.
2. Tassement de la semelle :  visuellement la semelle semble avoir des rides, elle a moins de drop et d'amorti qu'auparavant.
3. Les sensations : lorsque vous sentez les aspérités sous l'avant pied, il est temps de changer vos chaussures. 
4. L'inconfort et les douleurs : si vous ne changez rien à votre rythme et volume d'entraînement, l'apparition d'inconforts, voire de douleurs, peut être le signe qu'il est temps de changer vos chaussures de course.

Un conseil, n'attendez pas de ressentir des douleurs aux pieds, articulaires ou musculaires avant de changer vos chaussures. Pour éviter les risques de blessure, l'idéal est de calculer en moyenne la capacité kilométrique de vos chaussures afin de les changer au bon moment. On vous dit tout ci-dessous.

3. Combien de km en moyenne je peux faire avec mes baskets ?

Les marques de chaussures de running ont des estimations différentes sur la durée de vie de leurs baskets : 500 kilomètres au compteur, changer tous les ans, etc. Il est parfois difficile de démêler le vrai du faux, mais toujours est-il que pour une même chaussure l'usure dépend de votre activité (trail, bitume, piste), la régularité avec laquelle vous pratiquez, le type de terrain sur lequel vous évoluez, et tous les facteurs cités au début de cet article.

Découvrez comment calculer votre kilométrage personnel si vous courrez toujours avec les mêmes chaussures ou si vous voulez comparer deux paires différentes :

- La meilleure solution consiste à multiplier le nombre de kilomètres que vous faites par semaine par le nombre de semaines entre l'achat et l'usure totale de vos chaussures si vous avez un entraînement régulier.
- Si vous n'êtes pas régulier, aidez-vous de votre application de suivi de vos entraînements (Strava, Garmin Connect, Suunto, etc) pour calculer le nombre de kilomètres effectués depuis la date d'achat de votre nouvelle paire.

Il faut rester attentif aux signaux d'alerte qui vous indiquent que votre chaussure est en fin de vie la première fois que vous faites le calcul. Par la suite, vous saurez dire aisément quel est le bon moment pour changer vos baskets avant qu'elles ne soient mises à rude épreuve.

4. Choisir vos prochaines chaussures de course à pied

Que ce soit pour vos compétitions ou l'entraînement, le choix de vos chaussures de running doit se faire en fonction de votre foulée, de votre fréquence d'utilisation ainsi que le terrain sur lequel vous allez courir.
Voici les critères à mettre en avant lors du choix de vos nouvelles chaussures de running :

➡️ VOTRE PRATIQUE

Route, trail, piste ou hybride, le choix de votre chaussure de running commence par votre pratique et donc le type de terrain que vous allez rencontrer. Vous pourrez ensuite sélectionner la meilleure chaussure selon les critères spécifiques à chaque type de courses.

➡️ LES QUALITÉS TECHNIQUES DE LA CHAUSSURE :

Prenez pour référence l'amorti, la stabilité, le poids, le relance, la flexibilité et le drop de la chaussure lorsque vous comparez différents modèles. En faisant une équation rapide entre votre pratique, vos sensations et les critères de la chaussure, vous pourrez rapidement axer votre recherche vers des modèles de manière plus précise.

Par exemple, pour des chaussures d'entraînement avec un maximum de confort vous allez privilégier l'amorti et le drop de la chaussure. Vous apprécierez le confort et la durabilité de ces chaussures, qui sont moins légères mais plus robustes que des chaussures de compétition.

A contrario, si vous souhaitez des modèles d'entraînements dynamiques, vous délaisserez un peu d'amorti pour plus de relance et de flexibilité. Ces modèles vous accompagnent dans vos entraînements durant lesquels vous cherchez la performance en se rapprochant de votre allure et de vos conditions de course.

Comment choisir ses chaussures de running quand on est débutant ?

Pas toujours facile de s'y retrouver, d'autant plus si vous débutez la course à pied. Dans cette situation, faites du confort une priorité, votre découverte du running ne doit pas être une souffrance pour vos pieds et vos articulations. Pour vous accompagner dans vos premières sorties et entraînements, optez pour des chaussures de course qui bénéficient d'un bon amorti et dans lesquelles vous n'êtes pas serré.e, quitte à prendre 1 ou 2 tailles en plus.

Et si vous avez une baisse de motivation, nous vous encourageons à continuer de courir pour vous faire du bien !

➡️ VOTRE POIDS

Nous en parlions plus haut, le poids est un facteur qui influence l'usure des chaussures et notamment le tassement de la semelle. Plus le.la coureur.se est lourd.e, plus la semelle va se tasser au moment de la pose de pied. Dans cette situation, il est important de privilégier l'amorti et la stabilité de la chaussure.

Un.e coureur.se plus léger.e peut se permettre d'opter pour des chaussures plus flexibles et avec un amorti moindre.

Gardez en tête qu'il est important de privilégier le confort au moment de changer vos chaussures. Sur le long terme, vous éviterez les douleurs articulaires liées aux à coups de la course, voire les blessures.

➡️ VOTRE FOULÉE

Il existe 3 types de foulées qui correspondent à la manière dont vous posez le pied au sol :

- pronatrice avec une pose de pied orientée vers l'intérieur ;
- neutre (ou universelle) lorsque l'appui se fait sur le milieu du pied ;
- supinatrice avec une pose de pied sur l'extérieur des appuis, ce qui est plutôt rare.

Certains modèles sont plus ou moins adaptés selon votre foulée. Pour savoir dans quelle catégorie vous vous placez, observez la semelle de vos anciennes chaussures qui seront plus ou moins abimées sur l'intérieur, l'extérieur ou au centre de la semelle.

Pour votre confort et votre bien-être, pensez donc à changer vos chaussures de running lorsque la semelle n'est plus en mesure d'encaisser la force effectuée dessus à chaque foulée. En revanche, découvrez comment réparer vos chaussures si elles sont abîmées mais ne nécessitent pas d'être changées.

Quand changer ses chaussures de running ?

Anaïs

Rédactrice Sport

Si je ne crapahute pas dans mes Pyrénées natales, je suis probablement en train de surfer au Pays Basque qui m’a adoptée. Passionnée de sport depuis toujours, j’aime toucher à tout : ski, alpinisme, escalade, vélo de route, VTT, trail, surf… et je partage avec vous tout ce que j’ai appris au fil des années.

Ces conseils peuvent vous intéresser :