Comment bien régler ses suspensions VTT ?

Aujourd'hui les suspensions font partie intégrante de la pratique du VTT. Pour en profiter et en tirer le meilleur parti, vous devez apprendre à les régler.

Découvrez tous nos conseils pour régler votre fourche ou votre amortisseur !

Comment bien régler sa suspension ?

Le réglage de ses suspensions est important et personnel, car il dépend de votre poids, de votre pratique, mais aussi de votre ressenti sur le vélo.
Bien régler vos suspensions est indispensable à la pratique du VTT, un mauvais réglage pourrait mener à des chutes.

Vous vous demandez alors comment régler votre fourche ? Quelle pression mettre dans votre amortisseur ?
Voici tous nos conseils pour régler vos suspensions !

1/ LES DIFFÉRENTS TYPES DE VTT

En terme de suspensions, il existe trois types de VTT :

-Le VTT tout-rigide ne possède aucune suspension, c'est un peu l'ancêtre du VTT d'aujourd'hui même s'il refait surface chez certains amateurs. Parfait sur terrain (très) roulant, il permet d'avoir un vélo réactif avec un bon rendement au pédalage mais il reste relativement peu confortable comparé aux deux autres.
-Le VTT semi-rigide possède une suspension avant : une fourche dite "suspendue". Il en existe beaucoup : des fourches à double té, des fourches inversées, "mono-bras"... Ici, on ne parlera que des fourches classiques à air ou à ressort hélicoïdal (ou coil) mais sachez que dans l'ensemble les réglages sont quasiment les mêmes.
-Le VTT tout-suspendu possède deux suspensions : une suspension avant avec une fourche suspendue et une suspension arrière couramment appelé un amortisseur.

Sachez que ces trois vélos ont deux "suspensions" en commun que l'on oublie souvent : le cadre et les pneus. Le cadre, par son architecture, sa géométrie et sa composition va absorber et amortir certains chocs en se déformant. Ensuite viennent les pneus qui, selon leur dimension et leur pression, vont amortir les petits chocs et lisser le terrain. Découvrez tous nos conseils pour bien gonfler ses pneus en cliquant sur le lien ci-dessous.

Comment bien régler sa suspension ?
Comment bien régler sa suspension ?

2/ TOUT SAVOIR SUR SES SUSPENSIONS

Comment fonctionne une fourche VTT ? Votre fourche et votre amortisseur (si vous en avez un), fonctionnent globalement de la même façon : un ressort va se déformer pour absorber l'énergie d'un choc. Mais pour bien apprendre à régler vos suspensions, il faut savoir de quoi on parle !

Comment bien régler sa suspension ?
Comment bien régler ses suspensions ?

3/ COMMENT RÉGLER SON SAG ?

Comment bien régler ses suspensions ?
Comment bien régler ses suspensions ?
Comment bien régler ses suspensions ?

Maintenant que l'on sait comment faire pour régler la dureté du ressort, il faut maintenant savoir obtenir le bon SAG !

Pour vérifier si votre SAG est bon, placez un collier de serrage rilsan autour d’un des plongeurs. Si votre fourche ou amortisseur possèdent un joint torique sur le plongeur, vous n'avez pas besoin de mettre de collier. Equipez-vous de tout votre équipement de rider : casques, chaussures, sac, lunettes, protections... et chevauchez votre monture !

Mettez vous assis sur le vélo, les pédales à l'horizontale et les mains sur le guidon en maintenant un appui du coude sur le mur ou en vous faisant tenir.
Coulissez le joint torique ou le collier rilsan au niveau du joint racleur, puis descendez du vélo en faisant attention à ne pas comprimer la suspension.
Vous déterminez le débattement obtenu en mesurant la distance entre le collier/joint torique et joint racleur. Calculez ensuite la proportion de ce débattement par rapport au débattement maximal de votre suspension et vous aurez enfin votre SAG !

Voici une petite formule pour vous aider :
(valeur d’enfoncement*100)/débattement de fourche = SAG

Si votre SAG est trop élevé, desserrez le ressort hélicoïdal ou retirez de l'air dans votre ressort pneumatique. S'il est trop élevé, c'est l'inverse : serrez le ressort ou ajoutez de l'air. Puis recommencez ! Attention, si vous changez la pression de votre suspension, pensez à pomper sur votre fourche ou amortisseur deux ou trois fois afin de répartir l'air dans les chambres positives et négatives (si vous avez une suspension à air).

Comment bien régler ses suspensions ?
Comment bien régler ses suspensions ?

4/ COMMENT RÉGLER SA DÉTENTE (OU REBOND) ?

Comment bien régler ses suspensions ?
Comment bien régler ses suspensions ?
Comment bien régler ses suspensions ?

5/ COMMENT RÉGLER lA COMPRESSION de sa suspension ?

Après le réglage du SAG et de la détente, vous pouvez maintenant régler la compression de votre fourche. C'est un réglage un peu plus complexe que les deux précédents. Pour rappel, le réglage de compression fait varier la vitesse d'enfoncement de la suspension. Il se matérialise par une molette (souvent de couleur bleue avec les indications CHARGER ou COMPRESSION) sur le côté droit du té de la fourche.

Les suspensions d'entrée-de-gamme sont bien souvent démunis de réglage de compression, d'autres n'ont que deux positions de réglage (ouverte et fermée), d'autres encore ont un seul réglage de compression sur plusieurs positions et enfin, les fourches haut-de-gammes de VTT enduro/gravity ont deux réglages de compression.

1. Le blocage de la suspension
Sur certaines fourches ou amortisseurs, la molette de compression n'a que deux postions : ouverte et fermée. Lorsque la molette est en position ouverte, la suspension fonctionne normalement. Lorsqu'elle est en position fermée, la suspension est bien plus rigide, presque "bloquée" ce qui présente un avantage sur des portions roulantes, montantes ou goudronnées.
Pour activer ce blocage, tournez la molette qui est positionnée soit au guidon soit directement sur votre suspension selon les modèles.

2. Le réglage de compression basse vitesse
Ce réglage concerne uniquement les suspensions ayant un ou deux réglages de compression avec plusieurs positions de molette. Lorsque la fourche ou l'amortisseur ne présente qu'un seul réglage de compression, ce réglage concerne la compression basse vitesse.

Qu'est-ce que la compression basse vitesse ?
Elle concerne la compression de la suspension en début de course ou sur des petits chocs, sur le freinage, ou sur un appui du pilote.

Une compression basse vitesse trop ouverte peu vous faire perdre en adhérence lors d'appuis, de freinage, sur un virage relevé ou en dévers. A l'inverse, une compression basse vitesse trop fermée rendra vos suspensions trop fermes et vous le sentirez d'avantage dans les bras sur les petits chocs.

3. Le réglage de compression haute vitesse

Vous l'aurez compris, ce réglage ne concerne que les suspensions possédant deux réglages de compression. L'anneau central est pour la basse vitesse et l'anneau externe pour la haute.

Qu'est-ce que la compression haute vitesse ?
Elle concerne la compression de la suspension en fin de course ou sur des gros chocs comme sur des terrains défoncés ou sur des réceptions de saut.

Si lors de grosses descentes sur terrains défoncés, vous perdez en maniabilité et que vous vous sentez trop secoués, c'est que votre compression haute vitesse est trop fermée. A l'inverse, si vous estimez que la fourche ou l'amortisseur plongent trop sur les chocs, c'est que votre compression haute vitesse est trop ouverte.

Comment bien régler ses suspensions VTT ?

Enfin, n'oubliez pas de contrôler régulièrement l'état de vos suspensions et de les entretenir pour faire perdurer leur efficacité et pour allonger leur durée de vie.

Vous êtes maintenant prêt, alors bon ride !

CES CONSEILS VONT VOUS INTÉRESSER !