5 ÉTAPES POUR CHANGER LA FOURCHE DE VOTRE VTT

On ne s’invente pas mécanicien·ne, c’est vrai, il n’en est d’ailleurs ici pas question. Mais lorsqu’une manœuvre nous est accessible, pourquoi nous en priver ? Allez, venez, on vous montre comment changer la fourche de votre VTT !

5 ÉTAPES POUR CHANGER LA FOURCHE DE VOTRE VTT

Associant le guidon à la roue avant, la fourche permet d’assurer la direction de votre vélo, et s’impose donc comme étant un élément crucial au bon fonctionnement de votre monture. Constituée d’un pivot reliant le cintre à la roue, et de deux fourreaux servant à maintenir la roue avant, elle permet également d’amortir les chocs et d’adoucir les aspérités du terrain sur lequel vous roulez, en particulier si elle est suspendue ; autrement dit, équipée d’un amortisseur hydraulique ou de ressorts pneumatiques ou hélicoïdaux. Vous en conviendrez, la fourche est donc LE gage par excellence d’une conduite optimale et d’un confort de pilotage nécessaire pour apprécier vos sorties en nature. Aussi, sachez que la changer reste un exercice demeurant à la portée de tout·e cycliste suffisamment motivé·e pour s’y essayer. Chargez-vous donc d’apporter la patience, et nous nous occupons de vous fournir les explications dont vous avez besoin pour remplacer la fourche de votre VTT !

QUAND ET POURQUOI CHANGER ET ENTRETENIR SA FOURCHE DE VTT ?

Ce que vous appréciez certainement dans la pratique du VTT, c’est le pilotage, la technicité du terrain, ou encore l’irrégularité de ce dernier qui se veut souvent joueur. Pour composer avec ces paramètres aussi changeants qu’imprévisibles, la fourche se présente donc comme étant une alliée de choix puisque, constamment sous contrainte, sa raison d’être est de vous offrir une expérience de conduite toujours inoubliable. Souvent légère et flexible, cette pièce n’en demeure pas moins fragile dans la durée.

Ainsi, vous assurer une ribambelle de sorties d’exception sur votre fidèle destrier semble être l’argument le plus à même de vous convaincre d’entretenir votre fourche (puisque la délaisser revient à cautionner son usure prématurée, et donc celle de l’ensemble de votre vélo). Et si la dimension affective ne vous touche pas particulièrement, laissez-nous invoquer votre côté pragmatique : une fourche entretenue et changée lorsqu’elle en a besoin, c’est la meilleure manière d’assurer votre propre sécurité et, potentiellement, celle des autres usager·ères de la route et des chemins.
Tandis que l’entretien et le nettoyage d’une fourche doivent survenir avant et/ou après chaque entraînement, que la vidange de l'huile de la cartouche hydraulique (pour une fourche hydraulique) et le remplacement des joints racleur doivent être réalisés toutes les 40 heures, et qu’il est recommandé de vidanger et de remplacer le kit de joint complet toutes les 100 heures, le changement de votre fourche est, lui, idéalement effectué tous les 10 à 20 000 km. Ça vous laisse de la marge, non ?

En savoir plus sur l'entretien de la fourche de votre VTT.

COMMENT S’ASSURER DU BON FONCTIONNEMENT DE LA FOURCHE DE SON VTT ?

Vous doutez du bon fonctionnement de la fourche de votre VTT ? Laissez-nous vous aider à en avoir le cœur net ! Pour ce faire, appuyez sur la fourche de tout votre poids, puis relâchez. Si les tubes remontent aisément, sans à-coups, ni claquement, et qu’il n’y a aucune trace d’une goutte d’huile sur les joints spi, alors votre fourche est en parfait état ! Dans le cas contraire, il vous faudra la changer sans tarder.

QUELLE FOURCHE DE VTT CHOISIR ? À RESSORTS PNEUMATIQUES OU HÉLICOÏDAUX, OU À AMORTISSEUR HYDRAULIQUE ?

La suspension d’une fourche est soit composée de ressorts pneumatiques ou hélicoïdaux, soit d’un amortisseur hydraulique.
Aussi dits à air, les ressorts pneumatiques sont plus légers et progressifs, et peuvent voir le volume de leur chambre d'air modifié. Ainsi, un volume d'air important offrira un comportement linéaire, tandis qu’un volume d'air faible vous fera bénéficier d’une suspension progressive. À savoir que les ressorts pneumatiques requièrent un entretien régulier et sont un peu moins affectés par les petits chocs. Les ressorts hélicoïdaux, eux, sont plus sensibles aux aspérités du terrain, davantage linéaires, et plus lourds.

Quant à lui, un amortisseur hydraulique gère la compression (ou l'enfoncement) ainsi que la détente (ou le rebond) de votre fourche via le laminage de l'huile se trouvant à l'intérieur de celle-ci. Il existe d’ailleurs plusieurs types de cartouches et tout autant de possibilités de réglages.
Ainsi, le choix de votre fourche dépend de la nature de votre pratique, de sa fréquence, ainsi que du niveau de suspension que vous recherchez.

Envie de jeter un œil à notre offre de fourches ? C’est par ici.

COMMENT CONNAÎTRE QUELLE TAILLE ET QUEL DÉBATTEMENT DE FOURCHE NOUS CONVIENT, ET COMMENT SAVOIR SI UNE FOURCHE EST COMPATIBLE AVEC NOTRE VÉLO ?

Une fois que vous avez opté pour le type de fourche adapté à vos attentes, cette dernière devra également se montrer compatible avec les dimensions du cadre de votre VTT et celles de votre roue avant. Aussi, le choix d’une fourche adéquate doit prendre en compte des paramètres tels que :

- Le diamètre du pivot de la fourche, autrement dit, le tube qui s’insère dans le cadre via le jeu de direction. Les diamètres de pivot de fourche les plus courants sont le 1" (25,4 mm), le 1" 1/8 (28,6 mm), le 1" 1/4 (31,7 mm), ou le 1" 1/2 ou 1.5" (38,1 mm). Le pivot peut également arborer une forme conique.

- Le débattement, soit l'oscillation verticale du fourreau par rapport à votre fourche s’expliquant par la flexibilité de la suspension, le tout exprimé en millimètres. Pour le débattement, il est essentiel que vous respectiez les préconisations du constructeur de votre VTT. À savoir que plus un débattement est faible en amplitude, plus il sera efficace en montée, et que plus son amplitude sera grande, plus il sera efficient en descente. Aussi, un débattement compris entre 100 à 120 mm est conseillé pour la pratique du VTT de cross-country, ou le VTT de loisir en montée ; un débattement de 130 à 180 mm conviendra aussi bien aux montées qu’aux descentes, et donc au VTT all-mountain, Enduro, et au VTT électrique ; pour finir, un débattement supérieur à 180 mm est taillé pour la vitesse en descente, et se prête ainsi exclusivement au VTT de descente.

- Le type d'axe de votre roue avant est également à considérer. Les standards sont les suivants : 9 x 100 mm, 15 x 100 mm, 15 x 110 mm (Boost), 15 x 110 mm, ou 20 x 110 mm.

- Enfin, il vous faudra penser à vous pencher sur le diamètre de votre roue avant, soit 26", 27,5", 27,5" Plus, 27,5" Boost, ou 29".

Pour aller plus loin, découvrez comment bien régler les suspensions de votre VTT.

DE QUEL MATÉRIEL FAUT-IL SE MUNIR POUR EFFECTUER LE DÉMONTAGE, LE MONTAGE, ET LE CHANGEMENT DE SA FOURCHE DE VTT ?

Pour remplacer la fourche de votre VTT, vous aurez besoin des outils suivants :

- un jeu de clés Allen,
- un pied d'atelier (optionnel),
- un tournevis,
- un maillet
- un coupe-tube,
- un tube PVC au diamètre interne proche du diamètre externe du pivot,
- un tube PVC au diamètre externe proche du diamètre interne du pivot,
- du dégrippant,
- et enfin, du lubrifiant !

Étoffez votre trousse à outils !

COMMENT CHANGER ET DÉMONTER LA FOURCHE D’UN VÉLO DE ROUTE OU D’UN VTT ?

Nous vous avons concocté 5 étapes détaillées afin de vous guider en douceur dans le démontage et le changement de la fourche de votre vélo. C’est parti !

1/ DÉMONTER LA FOURCHE DE VOTRE VTT

Tout d’abord, dévissez (dans le sens contraire des aiguilles d’une montre) le capot du jeu de direction à l’aide d'une clé Allen appropriée, et nettoyez ce dernier. Ensuite, placez votre vélo sur un pied d’atelier ou bien positionnez-le à l’envers, sur la selle. Vous pouvez maintenant desserrer les attaches de serrage rapide de votre roue, extraire son axe, et la retirer de la fourche. À présent, désolidarisez l’étrier de frein de la fourche, et dévissez les vis de la potence. Enfin, retirez la potence du pivot de fourche (en prenant soin de conserver les éléments du jeu de direction : les entretoises, le capuchon du jeu de direction, et le roulement à billes), et ôtez la fourche qui, n’étant plus retenue à la potence, descend normalement toute seule.
Nous vous recommandons de placer tous les éléments du jeu de direction retirés dans une petite boîte afin d’éviter de les perdre.

2/ DÉMONTER PUIS REMONTER LE CÔNE DE FOURCHE/LA BAGUE DE ROULEMENT SUR LA NOUVELLE FOURCHE

Si vous troquez votre ancienne fourche pour une nouvelle, il vous faudra alors récupérer le cône du roulement inférieur monté sur votre fourche actuelle, et faisant partie du jeu de direction. Pour retirer ce cône, aussi dit bague, en douceur, vous pouvez vous aider d’un tournevis, de dégrippant, et d’un maillet. Veillez à effectuer ces manipulations calmement et avec soin afin de ne pas déformer la bague de roulement et de ne pas endommager le bas de votre fourche.
Une fois le démontage du cône de fourche réalisé, vous pouvez passer au montage de ce dernier sur votre nouvelle fourche. Pour ce faire, lubrifiez le cône de fourche et manœuvrez avec un tube PVC et le maillet pour l’insérer correctement sur la fourche qui doit rester bien droite.

3/ DÉCOUPER LE PIVOT

Avant de vous attaquer à la coupe du pivot, il vous faudra déterminer la hauteur de ce dernier, calculée en fonction de votre cadre, de votre jeu de direction, de la hauteur de la potence, ainsi que du nombre d’entretoises que vous souhaitez utiliser pour être à l’aise.
Dans un premier temps, nous vous recommandons d’effectuer un pré-montage de la nouvelle fourche et du poste de pilotage afin de placer le trait de coupe du pivot. Ensuite, démontez de nouveau l’ensemble, découpez doucement le pivot 3 mm en dessous du trait à l’aide d’un coupe-tube, et limez le tube pour soigner davantage votre découpe.

4/ INSÉRER L’ÉTOILE/L’EXPANDEUR

À l’aide d’un maillet, insérez l’étoile sur le pivot de la fourche afin de faire entrer la première partie de la pièce. Puis, toujours muni·e du maillet et d’un tube PVC, faites descendre l’étoile d’environ un centimètre à l’intérieur du pivot.

5/ MONTER LE JEU DE DIRECTION

Il ne vous reste désormais plus qu’à nettoyer et à lubrifier votre jeu de direction ainsi que ses roulements. Montez ensuite votre nouvelle fourche, le poste de pilotage, l'étrier de frein, puis votre roue avant. Veillez bien évidemment à ce que l’ensemble soit bien aligné avec votre roue. Et voilà, c’est déjà terminé ! Ah, et si nous avions une dernière recommandation à vous donner, il s’agirait de celle-ci : nettoyez régulièrement votre fourche et lubrifiez tout aussi souvent ses plongeurs afin d’assurer le fonctionnement optimal et durable de votre monture.

Visionner notre vidéo pour apprendre à changer la fourche de votre vélo.

Vous savez désormais (presque) tout ce qu'il y a à savoir sur les fourches et sur la marche à suivre pour changer la vôtre ! Bien sûr, il est tout à fait légitime et compréhensible que nous ne soyons pas tous et toutes égaux dans nos facilités à appréhender l'exercice mécanique. Aussi, si vous ne vous sentez guère à l'aise à l'idée de vous lancer dans ces manœuvres, ne vous inquiétez pas : des professionnel·les passionné·es se feront une joie de vous aider. D'ailleurs, nous proposons des workshops au cours desquels nous vous apprenons à effectuer le changement de votre fourche. Et si vous préférez confier l'entièreté de cette manipulation à autrui, rendez-vous dans nos ateliers ! Peu importe l'option pour laquelle vous optez, le principal étant que vous soyez sensibilisé·es au rôle essentiel que joue votre fourche dans le bon fonctionnement de votre vélo, et par conséquent au caractère primordial de son entretien. Alors si cet article vous a aujourd'hui permis de prendre conscience des informations précitées, cela signifie que nous avons rempli notre mission… or, rien ne pourrait nous faire plus plaisir !

5 ÉTAPES POUR CHANGER LA FOURCHE DE VOTRE VTT

MANON

Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse* élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra* en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves